La Coopération belge s’engage pour des médicaments de qualité

La Coopération belge s’engage pour des médicaments de qualité

Le ministre belge de la Coopération, Alexander De Croo, a signé mercredi au Palais d’Egmont, à Bruxelles, un « engagement » à assurer la qualité des produits pharmaceutiques achetés, stockés ou distribués dans les projets financés par l’aide publique belge au développement.

Cette charte a été rédigée par la plate-forme pluraliste consacrée à la santé publique internationale, Be-cause Health. Elle constitue un engagement important pour la coopération belge puisque plus d’un cinquième (22%) de l’aide belge à la santé est consacrée à l’achat de médicaments. La Belgique devient ainsi le premier bailleur de fonds bilatéral et le premier Etat membre de l’Union européenne à proposer une réponse au problème des médicaments de mauvaise qualité, indique la Coopération belge.

« Fournir des produits pharmaceutiques dont la qualité est garantie aux bénéficiaires de programmes financés par l’aide publique au développement me paraît donc essentiel », a indiqué Alexander De Croo. « C’est d’autant plus important dans les contextes dans lesquels la Coopération belge au développement opère, où on estime que plus d’un quart des produits pharmaceutiques sont de mauvaises qualité ».

La Coopération belge espère en outre qu’à long terme cette pratique réduise la progression de la résistance aux antimicrobiens. Considérée comme inspirantes par les autres Etats membres de l’Union européenne, ces « bonnes pratqiues », espère le ministre De Croo, pourraient avoir « un impact sur la qualité des produits pharmaceutiques circulant dans le marché pharmaceutique globalisé ».

MFC

Que pensez-vous de cet article?