Croissance démographique en Afrique: chance ou désastre?

Croissance démographique en Afrique: chance ou désastre?

L’Unicef publie ce jeudi un rapport sur la démographie en Afrique, où la population devrait augmenter de 170 millions de personnes d’ici à 2030, écrit l’agence des Nations Unies.

En 2030, le nombre de personnes de moins de 18 ans atteindra 750 millions et il dépassera le milliard en 2055, calcule l’Unicef. Aujourd’hui, les moins de 18 ans sont près de la moitié de la population du continent. Mais ce chiffre est une moyenne: dans un tiers des 55 Etats membres de l’Union africaine, les jeunes de moins de 18 ans forment déjà plus de 50% de la population.

Moins de décès, beaucoup de naissances

Cela s’explique par les progrès réalisés au cours des 25 dernières années sur la mortalité infantile: moins d’enfants meurent avant l’âge de 5 ans. Mais les taux de fécondité restent élevés et il y a de plus en plus de femmes en âge d’avoir des enfants. A ce rythme, le nombre d’Africains doublera de 1,2 milliard en 2016 à 2,5 milliards en 2050.

Cela peut être une chance ou une catastrophe, selon ce que feront les Etats africains, souligne le rapport de l’Unicef. Selon l’agence onusienne, ils doivent « intensifier » leurs investissements en faveur des jeunes: dans les soins de santé, l’éducation et la diminution de la dépendance des filles et des femmes. Il faudra ainsi former quelque 5,6 millions de nouveaux agents de santé sur le continent et 5,8 millions de nouveaux enseignants au cours des 13 prochaines années. « L’éducation des femmes est un des moyens les plus rapides de réduire la pauvreté et la fécondité », indique l’agence onusienne: en Afrique subsaharienne, les femmes qui n’ont pas été à l’école ont en moyenne 6,7 naissances; celles qui ont fait des études secondaires seulement 3,9.

Catastrophe

Si, au contraire, rien n’est fait pour relever ce défi, l’Afrique pourrait être confrontée à une « catastrophe démographique, caractérisée par le chômage et l’instabilité ».

Par l’importance de sa population, le Nigeria sera une des pierres angulaires de l’avenir de l’Afrique: aujourd’hui, un Africain sur 5 naît au Nigéria et un être humain sur 20. En 2050, un être humain sur 13 naîtra dans ce pays, projette l’Unicef.

L’étude de l’agence relève encore que la population urbaine du continent est passée de 14% en 1950 à 40% aujourd’hui – et près de 60% en 2050.

MFC

Que pensez-vous de cet article?