RDC: la majorité rejette une pétition contre Aubin Minaku

RDC: la majorité rejette une pétition contre Aubin Minaku

Par Marie-France Cros

La majorité présidentielle (MP) a rejeté, samedi 21 octobre, la pétition de députés de l’opposition contre le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, qui est aussi secrétaire général de la MP.

La pétititon, signée par 52 députés d’opposition, avait été déposée vendredi 20 octobre. Elle reproche au président de l’Assemblée d’être incapable de jouer de manière équitable son rôle de président de l’Assemblée et de favoriser, au perchoir,  la Majorité présidentielle dont il est secrétaire général.

Anticontitutionnel

Ainsi, accuse-t-elle, il a fait prévaloir le « mécanisme de la motion incidentielle prévu dans le règlement intérieur de l’Assemblée nationale » pour « faire échec à la mise en application des dispositions constitutionnelles » (articles 146 et 147)  concernant la motion de censure ou de défiance, bien qu’un arrêt de la Cour Constitutionnelle – pourtant réputée favorable à la Présidence – du 14 janvier 2016 juge clairement que la motion incidentielle ne peut être utilisée contre les articles 146 et 147 de la loi fondamentale. Et les protestataires de rappeler que la seule condition émise pour que l’Assemblée débatte d’une motion de censure ou de défiance est de réunir le nombre de signature requis.

Les protestataires reprochent également au président de l’Assemblée de ne pas œuvrer comme il se doit au contrôle budgétaire, « l’exécution conforme du budget par le gouvernement » étant « le dernier souci » de M. Minaku.

Partisan dans les débats

Ils ajoutent que ce dernier « intervient constamment dans les débats, soit pour interrompre un député dont les propos ne lui plaisent pas, soit pour prendre position, soit encore pour influencer le vote, en violation (…) du règlement d’ordre intérieur ».

Enfin, le président de l’Assemblée « bloque les initiatives de loi présentées par les députés de l’opposition au profit des projets de loi du gouvernement, même si les propositions ont été déposées avant ».

En conséquence, les députés demandaient que l’Assemblée déclare la déchéance de son président. Mais les députés de la Majorité ont voté contre l’examen de la pétition de leurs homologues d’opposition, affirmant y relever des irrégularités.

Que pensez-vous de cet article?