Lubumbashi : tension maximale en attendant Félix Tshisekedi

Lubumbashi : tension maximale en attendant Félix Tshisekedi

Par Hubert Leclercq

A Lubumbashi, en attendant l’arrivée de Félix Tshisekedi, la tension est à son comble.

Les autorités campent sur leurs positions et refusent toute forme de manifestation ou de « caravane ». La police, déployée en masse aux abords de l’aéroport, entend escorter Félix Tshisekedi jusqu’au siège de son parti.

« Il arrivera et sera accueilli à l’aéroport, ensuite la police le prendra en charge pour assurer la sécurité », a expliqué le gouverneur du Haut-Katanga en ajoutant que les partisans de l’opposition devront se soumettre aux dispositions dictées par les autorités locales.

Une version rejetée catégoriquement par la coordination du Rassemblement de l’opposition qui insiste, notamment par l’entremise de Gabriel Kyungu, pour que l’accueil, le tour dans la ville en cortège et le meeting prévu au square Forest se tiennent normalement.

Par ailleurs, selon l’AFP, plusieurs dizaines de militants d’opposition qui se rendaient ce lundi 23 octobre à l’aéroport de Lubumbashi pour accueillir leur chef de file ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes. Deux d’entre eux ont été arrêtés par des policiers anti-émeutes déployés dans la ville tôt le matin.

Que pensez-vous de cet article?